La tente biodégradable pour les festivals et les rassemblements

Les festivals et les rassemblements d’été sont des expériences qui laissent un souvenir inoubliable. Malheureusement, ils laissent aussi beaucoup de déchets ! En plus des papiers, bouteilles et mégots de cigarettes, même les tentes sont souvent abandonnées après les événements de musique ou autres.


Des tentes économiques, achetées exclusivement pour être utilisées quelques jours sont délibérément laissées dans les prairies : bref, un “jetable” à l’extrême que nous savons tous nuisible pour l’environnement.

Alors quelle solution à cette pollution dévastatrice post-festival ? Vanessa Harden, designer britannique, a pensé à une tente entièrement biodégradable : en carton et recouverte de cire d’abeille et de cellophane biodégradable. La tente abandonnée est donc ‘éliminée’ par les agents atmosphériques.

A LIRE ÉGALEMENT : Des cendres renaît un arbre : l’urne Bios

La jeune femme, en s’inspirant de l’origami, l’art japonais du pliage des feuilles de papier pour créer des formes et des animaux, a conçu une tente pliante qui s’ouvre comme un accordéon et reste tendue et stable grâce à des piquets, eux aussi biodégradables, car dérivés de l’amidon des pommes de terre.




Mais il y a plus encore. Pendant sa décomposition, des graines sont aussi libérées préalablement insérées à l’intérieur du carton. L’idée est encore en développement mais certains tests ont déjà été menés pendant le ‘T in the Park festival’ de Balado, en Ecosse.

L’idéal serait d’éduquer les participants à avoir un comportement plus responsable, mais ceci serait assez utopique.

Si la montagne ne vient pas à Mahomet…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *