La forêt laurifère de Madère

La Forêt laurifère de Madère, classée au patrimoine Naturel Mondial depuis 1999, est la plus grande forêt de son genre. Située en plein océan Atlantique, l’île de Madère fait partie de l’archipel de la Macaronésie, avec les Açores, les îles Canaries et le Cap Vert. Madère est à plus de 900 km au sud-ouest de Lisbonne et environ 800 km des côtes marocaines. Ce qui explique pourquoi l’île bénéficie d’un climat subtropical.

Coastline near Santana  Madeira, Portugal

Découverte en 1419 par les navigateurs Zarco et Teixeira, elle fut nommée « l’île boisée » en raison de la forêt impénétrable qui la recouvrait. Les colons la détruisirent presque entièrement à leur arrivée, mais la politique de conservation qui a suivi lui permit de repousser en cohabitant avec de nouvelles essences d’arbres apportées par les colons.

Primaire à environ 90 %, elle contient un ensemble unique de plantes et d’animaux, dont beaucoup d’espèces endémiques telles que le pigeon trocaz de Madère.

Typiques des îles humides macaronésiennes, ces formations forestières, aussi appelées laurisylves en raison de l’importante présence d’espèces de la famille des Lauracées, se densifie avec l’altitude.En effet, plus on monte et plus la flore devient hygrophile. Les montagnes sont recouvertes de forêts denses.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *