Surtaxe sur l’huile de palme jugée néfaste pour l’environnement et la santé

Les industriels de l’agro-alimentaire ont du soucis à se faire depuis que le gouvernement français a décidé de s’attaquer à l’huile de palme. Estimé néfaste pour l’environnement et la santé, le Ministre du Budget Jérôme Cahuzac et la Commission des Affaires Sociales du Sénat ont décidé d’augmenter de 300% la taxation sur l’huile de palme, largement employée dans plusieurs produits alimentaires, dont la célèbre pâte de noisette.


Pour fabriquer ce produit (peu coûteux mais très riche en acides gras saturés), des centaines d’hectares de forêt tropicale sont détruits chaque année ayant de graves conséquences pour l’environnement.

Actuellement la taxe sur l’huile de palme est de 98,74 euro par tonne d’huile, un chiffre qui augmentera considérablement si « l’amendement Nutella » est adopté. Ce qui, soit dit en passant, enrichira les caisses de l’état de 40 millions d’euro.

Aujourd’hui, la France en consomme environ 126 000 tonnes à usage alimentaire par an, soit 2 kg par habitant et par an. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), les acides gras saturés sont consommés en excès par la population française, contribuent au développement de l’obésité et favorisent les maladies cardio-vasculaires.

DECOUVREZ AUSSI: Comment éviter l’huile de palme




Les médisants ont déjà pointé du doigt la manœuvre comme une astuce du gouvernement pour augmenter la recette fiscale (le même sort a été réservé à Coca-Cola et aux boissons gazeuses) sous couvert de nobles intentions telles que protéger l’écosystème ou la santé des consommateurs.

Une chose est sur, le développement des plantations de palmiers à huile en Indonésie, en Malaisie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a entrainé la destruction de 77 000 hectares de forêts tropicales ces dernières années. Sans parler de l’exploitation de la population locale que ce marché fait vivre mais dans des conditions désastreuses.

Ces populations, qui autrefois étaient auto-suffisante grâce aux ressources naturelles abondantes des forêts, sont maintenant entièrement dépendantes des producteurs d’huile de palme et contraintes de travailler comme ouvriers agricoles pour un salaire de misère.

Il fait tout de suite moins envie le Nutella de notre enfance…




Comments

  1. Nobody says

    Ce serait bien aussi de se pencher sur les effets de la DÉFORESTATION massive organisée par les pays occidentaux pour l’exploitation du bois en foret équatoriale (Amazonie, Afrique ect…). A quand les augmentation de taxe sur l’importation du bois qui aiderait aussi de lutter contre la déforestation et la destruction sauvage de ces forets? Jamais bien sure car a qui profite le crime? Aux occidentaux évidement! Quel hypocrisie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *