Le Huba, une nouvelle génération de refuge écologique

Quel alpiniste ou randonneur digne de ce nom n’a jamais expérimenté au cours de ses périples le bon vieux refuge, ces abris au confort rustique qui permettent un repos bien mérité après une excursion fatigante ?


Aujourd’hui, ces abris tendent à se moderniser et à s’adapter aux flots de touristes amateurs qui s’adonnent, à leur heures perdues, aux immersions en pleine nature. Certains d’entre eux, très fréquentés, deviennent même de véritables hôtels avec des capacités d’accueil importantes. Mais cela ne vaut que pour les lieux les plus prisés.

DÉCOUVREZ AUSSI : Refuge préfabriqué dans les bois de Seattle

Les régions isolées, elles, ne bénéficient pas de telles structures. L’alpiniste ou le randonneur s’adonne donc à sa passion à ses risques et périls. On comprend mieux pourquoi ils ne sont pas très nombreux à tenter l’aventure. Rares, en effet, sont ceux prêts à braver les intempéries sans savoir s’ils auront au bout de leur promenade un lieu où se mettre à l’abri. Les Hubas pourraient, cependant, être une solution aux angoisses des moins téméraires.

Les Hubas sont des refuges à la fois ultramodernes, écologiques et au design architectural contemporain. En somme, des constructions nouvelles générations qui se distinguent très largement de tous les refuges connus.




La capacité d’accueil de la structure étant limitée à quatre personnes, il s’agit plus de mini-refuges destinés aux régions isolées. A l’intérieur, on retrouve les caractéristiques des refuges à savoir un dortoir. Là s’arrête la comparaison. En effet, celui-ci comprend, outre deux couchettes classiques, deux lits suspendus cachés dans le mur, un lavabo et même une douche.

ET AUSSI : Une eco-maison en bois de 13 mètres carrés montée sur roues

Le style intérieur est aussi unique puisque épuré de tout angle droit et ouvert vers l’extérieur via des fenêtres étroites coupant les murs en longueur pour offrir aux occupants des jets de lumière. Le verre dépoli assure néanmoins l’intimité nécessaire pour se sentir à l’aise. Et la nuit tombée, pas de panique, les LED au plafond offrent l’éclairage.

Enfin, les Hubas minimisent l’impact sur l’environnement. L’installation est écologique (composée de matières plastiques et de fragments de bois recyclé) et entièrement autonome (chauffage, éclairage, fonctionnement de la pompe à eau) grâce à un système d’éco-énergie indépendant.




SUR LE MÊME SUJET : Neo-Cabane par Robin Falck

Autrement dit, elle génère sa propre énergie via une éolienne verticale et elle est capable de la stocker dans une batterie. Les eaux de pluie sont quant à elles récupérées dans un réservoir, puis filtrées pour devenir potables. Les Hubas s’insèrent donc parfaitement dans l’environnement en s’appuyant à la fois sur les énergies renouvelables et les ressources naturelles.

Quant à savoir comment bâtir ces refuges compacts en zones isolées ou difficilement accessibles, rien de plus simple puisqu’ils sont suffisamment légers pour être hélitroyés. Véridique !

Si un tel concept novateur venait à voir le jour, nul doute que les aventuriers avides de grands espaces seraient bien plus nombreux et auraient, à coup sûr, envie de profiter plus longtemps que prévu de leur séjour dans un refuge…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *