Comment fabriquer soi-même ses huiles essentielles

par Anne-Sophie le 29 novembre 2013

Nous autres amoureux de la nature apprécions beaucoup les huiles essentielles, ces produits faits maison recommandés pour notre bien-être comme celui de notre intérieur.

Pour extraire les huiles, les laboratoires spécialisés procèdent soit par distillation à la vapeur (d’eau), soit par centrifugeuse (à pression pour les agrumes, au regard de leurs écorces). Processus compliqués et difficilement transposables chez soi.

Le matériau végétal est humidifié par la vapeur ; ses tissus végétaux se rompent, libérant l’huile essentielle ; la vapeur emporte l’huile essentielle ; toutes deux sont ensuite refroidies dans un échangeur, et se séparent alors facilement. De grandes quantités de fleurs et d’herbes sont nécessaires, sans oublier certains instruments, comme les alambiques.

SUR LE MÊME THÈME : Recettes de shampoing à base de pois chiches et de poudre d’argile

Il est pourtant possible de fabriquer soi-même des huiles essentielles (pour être précis des oléolites) à base d’herbes et de fleurs du jardin et du potager, à partir d’une huile végétale (l’huile porteuse), que cette dernière soit une huile d’olive extra vierge, une huile d’amande ou une huile de grains germés. Les concentrés obtenus sont certes moins forts que ceux du commerce, mais quelle satisfaction que de les avoir réalisés soi-même.

Par facilité, partons d’une huile d’olive, disponible dans toute cuisine qui se respecte, et d’une tasse de 250ml pour nos mesures. Pour des soins de peau, nous vous recommandons l’huile d’amande. Au gré des saisons, vous utiliserez les herbes suivantes : lavande, violette, menthe, mélisse, romarin, origan, sauge, thym, rose, etc. Veillez à ce que ces produits soient d’origine bio, sans pesticides. Ils seront utilisés soit individuellement, soit en couple, par exemple, la rose et la lavande. Il est préférable de cueillir les parties aériennes des herbes et des fleurs tôt le matin, avant floraison. N’oubliez pas de retirer (sans les tuer !) les petits insectes. Lavez les plantes puis essuyez-les avec du papier absorbant.

DÉCOUVREZ : Comment fabriquer son savon écologique et bio !

En ce qui concerne la méthode à froid :

Ingrédients. 250ml d’huile végétale; 1 tasse de 250ml de feuilles, herbes ou fleurs fraîches.

Préparation. Placez vos feuilles et fleurs préalablement légèrement écrasées (à l’aide d’un pilon de bois ou  d’un rouleau à pâtisserie) dans un sac plastique, fermez-le. Cette opération permet à l’huile de s’extraire des parties aériennes de la plante. Tout de suite après, placez-les dans un grand vase en verre, à large ouverture mais pouvant être fermé d’un bouchon de liège, avec l’huile végétale : peu à peu, les plantes officinales libèrent leurs arômes. Installez le vase dans un lieu tiède, en évitant toutefois le contact direct des rayons du soleil, pour une période allant de 24 à 48 heures. Filtrez ensuite à l’aide d’une gaze de coton.

Conservez votre huile essentielle dans une bouteille de verre sombre, avec compte-gouttes.

Vous pouvez renforcer la fragrance et la concentration de votre huile en rajoutant des herbes et des fleurs fraîches d’une quantité équivalente (elles doivent tenir dans la tasse de 250ml). Enfermez-les dans le sac plastique. Après les avoir pilées, vous les ajouterez à l’huile précédemment obtenue. Répétez le rituel une 3ème, voire une 4ème fois, jusqu’à ce que le parfum ait atteint l’intensité désirée.

Au terme du processus, filtrez à nouveau votre liquide à l’aide d’une gaze de coton. Transférez le tout, grâce à un entonnoir, dans une bouteille de verre sombre dotée d’un bouchon compte-gouttes, ou dans une bouteille normale que vous conserverez en un lieu sombre.

ET AUSSI : Comment faire un parfum écologique pour la maison

Il existe une autre méthode, dite à chaud, où l’on fait cuire l’huile et les herbes. Pour cela, il vous faut :

Ingrédients. 250ml d’huile végétale; ¼ de tasse de 250ml de feuilles, herbes ou fleurs fraiches.

Préparation. Versez de l’huile sur vos herbes intactes (ne les pilez surtout pas) et placez le tout sur feu doux, au bain-marie dans une grosse casserole à fond épais, pendant 6 heures. Laissez refroidir, filtrez avec une gaze en coton puis transférez le mélange dans une bouteille sombre.

L’huile essentielle ainsi obtenue peut être utilisée pendant les 6 mois qui suivent sa confection. N’oubliez pas de bien vous laver les mains après chaque utilisation et évitez de vous frotter les yeux. Ne rajoutez jamais d’eau à l’huile.

{ 1 commentaire… read it below or ajouter une }

Debois mars 2, 2014 à 3:32

On ne peut pas faire un flacon d’huile essentielle avec 250 mL de plantes : c’est dérisoire… Comme l’ont dit mes collègues, il ne s’agit pas d’une extraction d’huiles essentielles. Le taux d’huiles essentielles de votre macération est minime. Vous récupérez surtout tous les tanins de la plante et les lipides indésirables…

Répondre

Laisser un commentaire


trois − 2 =