Eqosphere : les nouvelles technologies au secours du gaspillage alimentaire

Contre le gaspillage alimentaire énorme et absurde que subit notre planète, certains agissent, telle la société Eqosphere.


Cette entreprise met à contribution les nouvelles technologies afin de rapprocher les entreprises et les associations intéressées.

Le concept. Une plateforme en ligne qui permet de mettre en relation, d’un coté les entreprises qui doivent se débarrasser de produits (alimentaires, autres) et de l’autre, les associations qui les récupèrent.

SUR LE MÊME THÈME : Garde-manger collectif ou comment lutter contre le gaspillage alimentaire

Les premières alimentent la base de données par leurs invendus, surplus et déchets, qui sont alors mis à la disposition des secondes.




Chacun y trouve son compte : les associations, qui font actuellement face à une augmentation des personnes dépendantes de l’aide alimentaire, les entreprises, qui économisent sur les frais de destruction de leurs produits invendus et de leurs déchets, ainsi que sur leurs impôts, par le biais des dons.

Mais le plus grand gagnant de cette collaboration demeure l’environnement. En moyenne, pas moins de 10 tonnes sont ainsi échangées chaque semaine par les partenaires d’Eqosphere.

ET AUSSI : Vendre des fruits et légumes « imparfaits », une solution contre le gaspillage alimentaire

L’année prochaine, l’entreprise prévoit déjà que son chiffre d’affaires atteindra les 500 000 €, sans compter les dons des particuliers aux associations, les dons non-alimentaires et le bénévolat.

POUR EN SAVOIR PLUS : www.eqosphere.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *