éolienne : maison, horizontale, verticale, une énergie pour tous

L’énergie éolienne ? Inépuisable, disent certains experts, et parfaitement à même d’alimenter toute la planète en besoin énergétique.


C’est ce qu’affirme du moins la revue Nature Climate Change qui vient de publier une étude conduite par quelques chercheurs américains : ces derniers se sont intéressés aux niveaux d’énergie électrique tirée de la force du vent et aux conséquences climatiques qui en découleraient au niveau mondial si l’on se mettait à construire de façon intense des turbines éoliennes.

Selon cette étude, les besoins électriques actuels dans le monde tournent autour des 18 Térawatt. L’énergie maximale que pourraient atteindre les traditionnelles turbines éoliennes terrestres se situerait autour des 400 Tw tandis que celle issue des turbines et des cerfs-volants éoliens suspendus dans l’air atteindrait les 1.800 Tw.

Ce sont ces derniers qui nous intéressent tout particulièrement : ils permettraient en effet d’éviter de saturer la planète en pylônes d’une hauteur supérieure à 100m. Dans tous les cas, les experts avancent une capacité productrice potentielle bien supérieure à la consommation réelle.

Le fonctionnement d’une centrale éolienne: Video




Mais quelles seraient les conséquences d’un usage à grande échelle de centrales éoliennes ? Question pouvant sembler triviale, mais il n’en est rien : les pales électriques détourneraient du vent une quantité d’énergie considérable, altérant nécessairement la circulation atmosphérique et les précipitations au sol.

  • Et en effet, 428 Tw d’énergie éolienne pourraient faire augmenter la température du Pôle Sud d’environ 1°C.
  • Les pluies, elles, augmenteraient de 20% aux latitudes méridionales et diminueraient d‘autant au nord.

En conclusion, les précipitations diminueraient au niveau mondial de près d’1%.

Autant d’hypothèses à l’état actuel qui amènent à se poser de nombreuses questions sur nos besoins en énergie et l’avenir notre futur…

éolienne: les pales les plus longues du monde pour turbines éoliennes

Siemens vise haut, très haut, avec son nouveau projet de pales éoliennes aux dimensions extraordinaires.




Puisqu’il est avéré que la quantité d’énergie produite en mer est supérieure de 40% par rapport à celle produite à terre, Siemens, en collaboration avec Dong Energy, va installer 300 turbines de dernière génération au large des côtes britanniques.

Avec ce parc, le groupe espère ainsi pouvoir fournir de l’énergie à près de 1,8 millions de foyers d’ici 2017.

eolienne

Les pales conçues par l’entreprise allemande ont une longueur de 75 mètres, à peine moins qu’un Airbus 380, et une capacité de 1,800 mégawatt; leur diamètre de 154 mètres permet de couvrir, en une seule rotation, la distance équivalente à 2,5 terrains de foot.

Ces caractéristiques font de ces turbines les plus grandes et les plus efficaces au monde.




On pourrait également ajouter les plus lourdes mais il n’en est rien : elles sont au contraire extrêmement légères par rapport aux pales traditionnelles, puisque ne pesant « que » 25 tonnes, soit 10 à 20% de moins qu’une turbine classique.

Le secret de Siemens dans l’élaboration de cette « merveille de technologie » ?

Le procédé breveté dit “Integral Blade” : les lames en fibre de verre ont été élaborées sans jointures et points de fixation, grâce à l’utilisation d’un moule unique permettant d‘obtenir un composant homogène, à la résistance maximale.

Eolienne biomimétique: l’Arbre à Vent

Une étonnante sculpture en forme d’arbre. Non, cette œuvre ne figure pas dans le catalogue de la FIAC mais pourrait bien représenter l’avenir de la production d’électricité domestique. Inventé par la société NewWind, l’Arbre à Vent est une éolienne biomimétique.




Elle exploite tous types de vents à partir des Aeroleafs – des turbines silencieuses et légères en forme de feuilles.

Supportant les pires conditions climatiques, elles tournent dans le sens du vent, ce qui génère de l’électricité.

L’électronique est dissimulé dans les branches et la structure porteuse.

Arbre à Vent: éolienne biomimétique
Arbre à Vent: éolienne biomimétique

Cet appareil tire également sa force de sa capacité à s’intégrer dans son environnement. De plus, l’Arbre à Vent est installé au plus près du consommateur, évitant la perte d’énergie ou les surcoûts dûs au transport.




A quoi ressemblera l’éolienne du futur ?

Une éolienne c’est un long mât blanc sur lequel sont posées 3 pâles attachées à un rotor pour produire de l’électricité : tout le monde le sait ! Aujourd’hui oui, mais dans le futur les éoliennes seront totalement différentes de celles que l’on connait.

Le PowerPlane est une éolienne imaginée par la société hollandaise AmpyxPower.

  • Son principe est de voler en 8 dans les courants aériens élevés, tout en étant attachée au sol par un câble.
  • Ce projet est soutenu par la compagnie aérienne KLM.

altaeros-378x248

Les ingénieurs d’Altareos Energies ont pensé une éolienne flottante, non pas sur l’eau, mais dans les airs, là où les vents sont à plus de 70 km/h.

  • Le rotor armé de 3 pâles, est contenu dans une sorte d’aéronef cylindrique gonflé à l’hélium.
  • Attaché au sol par 3 câbles, elle peut atteindre plus de 300 mètres de hauteur pour profiter des vents forts et stables et obtenir ainsi un rendement largement supérieur aux éoliennes terrestres actuelles.

Altareos Energies aidé financièrement par l’industriel automobile indien Tata.




Un rotor fixé au sol auquel est attachée une voile qui vole en formant des cercles dans les airs. Tel est le projet d’une petite entreprise italienne, KiteGen, appuyé par un investisseur saoudien.

La start-up Makani  a mis au point une éolienne sur le mode d’un cerf-volant.

  • C’est un système aéroporté qui vole dans le ciel grâce à la force du vent et renvoie ainsi de l’énergie.
  • Cette éolienne qui est déjà commercialisée, peut alimenter en électricité jusqu’à 300 ménages américains.
  • Elle a d’ailleurs déjà été rachetée par le géant Google !

Un des points communs de ces éoliennes ? Produire de l’énergie plus proprement certes, mais aussi et surtout être soutenues, voire financées par des investisseurs. Preuve que ces projets ont de l’avenir !

Aeroseed : une éolienne maison chez soi !

Produire sa propre énergie pour auto-alimenter son foyer, voilà qui commence à tenter de plus en plus de monde.

Que ce soit pour être indépendant, pour refuser les énergies sales et passer aux énergies renouvelables plus propres ou pour des raisons économiques, certains font le choix d’une éolienne.




Ceux qui ont essayé savent bien que produire son énergie avec une éolienne pour être auto-suffisant n’est pas une mince affaire !

En effet de nombreuses difficultés se présentent : d’un point de vue technique pour la construction, mais aussi physique lié au caractère des éoliennes actuelles qui ont besoin de vents stables et réguliers pour fabriquer de l’électricitéAeroseed pourrait bien se présenter comme la solution !

eolienne-378x248

En effet, l’objectif de ce bureau d’étude industriel est d’arriver à démocratiser les éoliennes pour les particuliers.

  • Ils ont créé un prototype qui peut être monté facilement et qui s’adapte à tous les milieux.
  • C’est une éolienne qui présente une voilure adaptative, ce qui lui permet de fabriquer de l’électricité dans toutes les conditions venteuses.
  • Cela signifie que même dans les endroits qui jusqu’à maintenant ne pouvaient accueillir d’éolienne comme les zones urbaines ou de montagne pour cause de vents irréguliers, pourront s’équiper également !

Dernier avantage (et pas des moindres) cette invention ne sera pas brevetée par Aeroseed qui souhaite que ces éoliennes puissent satisfaire le plus grand nombre.




Théophile Bresson, un des concepteurs de l’éolienne, explique que « ce choix a été motivé par la cohérence de la licence libre avec l’appel à don ».

Ce cabinet a fait appel au financement participatif pour mener à bien son projet et pouvoir donner forme au prototype.

Ce projet d’éolienne « tout terrain » est donc à la fois un projet écologique et durable, mais intègre aussi une large dimension humaine par son mode de financement et de distribution.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *