Énergie fossile : une brève histoire de la civilisation fossile

Tout commence en 1712 lorsqu’un ingénieur anglais invente une machine, nommée « le moteur atmosphérique ». L’extraction du charbon est facilitée, c’est le début de l’ère de l’énergie fossile…

Ce moteur atmosphérique permet de rendre plus accessible et plus performante l’extraction du charbon. Plus accessible donc moins cher ! La production de charbon explose et avec elle l’ère de l’énergie fossile.


Rien qu’en France elle est multipliée par trois entre 1794 et 1814 et donne naissance à la révolution industrielle. Poussée à son extrême, l’ère de l’énergie fossile bat son plein et est aujourd’hui malheureusement en train de détruire la planète…

A lire: L’énergie houlomotrice, une énergie d’avenir?

 

Au 18ème siècle, l’accès soudain à une énergie abondante a permis de sortir les sociétés du dénuement et de la misère. Elle est donc accueillie comme un progrès et acclamée!




Bien plus tard, avec l’émergence de la consommation de masse et du capitalisme mettant la croissance et la production au premier plan, les effets négatifs de l’énergie fossile grandissent.

La course au « toujours plus » engendre des dégâts irréversibles sur les écosystèmes de la planète.

Fait révélateur: « entre la Première et la Seconde guerre mondiale, la consommation d’énergie du soldat américain moyen a été multipliée par 228 », précise la vidéo #DataGueule sur « l’histoire de la civilisation fossile ».

La folle histoire de l'énergie fossile
La folle histoire de l’énergie fossile



Tous les secteurs de notre société sont dépendants de l’énergie fossile : de l’agriculture au transport, en passant par l’activité numérique. Le problème est que les ressources sont épuisables mais les besoins sont toujours plus gourmands.

Quand on sait que « dans les années 1950, il fallait brûler un baril de pétrole d’énergie pour extraire 50 barils de pétrole brut », et que « désormais, il faut consommer 12 fois plus d’énergie pour extraire la même quantité de pétrole des couches de schiste ou des sables bitumineux », selon les données de #datagueule, l’avenir fait froid dans le dos.

A découvrir: Ce qu’il faut savoir sur les énergies renouvelables

Face aux dégâts irréversibles engendrés (destruction des écosystèmes et espaces naturels, pollution, déchets…), il n’est plus possible de fermer les yeux. Une transition énergétique s’impose pour pouvoir rebondir le jour où la dernière goutte de pétrole sera consommée!

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *