En direct du Japon, une super batterie à base de sucre!

par Anne-Sophie le 16 mars 2013

Un groupe de chercheurs du Komaba Group, auprès de l’université de Technologie de Tokyo, affirme que trop de sucre ne peut pas faire de mal, mais bien au contraire, ne peut que faire du bien. Cela dit, ils ne s’adressent pas à nous mais à nos Smartphones. Oui, oui, vous avez bien lu. Quel rapport entre Smartphone et sucre ? C’est simple, le sucre constitue ici une ressource énergétique.

En effet, les chercheurs ont remarqué que le carbone, élément présent en grande quantité dans les monosaccharides, était capable de faire fonctionner une vieille batterie aux ions de sodium, de manière bien plus satisfaisante que celles aux ions de lithium, actuellement commercialisées pour nos téléphones, tablettes et autres appareils électroniques.

A LIRE AUSSI : Comment conserver l’énergie solaire et éolienne grâce au sel

Comment ? Exposé à de fortes températures, le sucre produit des anodes, ces conducteurs électriques capables de s’allier aux ions de sodium, générant une charge électrique supérieure à celle des batteries au lithium. On trouve également du carbone dans le fer, l’aluminium et le sodium. Ces ‘batteries au sucre’ seraient donc assurément plus économiques et plus écologiques que celles au lithium.

A l’inverse, le lithium est un élément que l’on trouve aujourd’hui difficilement dans la nature et n’est pas renouvelable. De plus, son extraction ainsi que les produits chimiques utilisés pour ce faire sont tout sauf écologiques. Le groupe de Komaba a, lui, établi que les batteries au sodium, grâce aux anodes de carbone, généraient une augmentation de 20% de la capacité de stockage des batteries de nos appareils électroniques.

Cela dit, il nous faudra attendre encore 5 ans avant de pouvoir en essayer, voire en acheter, une.

En attendant, voici une vidéo à ce sujet (en anglais) :

{ 0 commentaires… add one now }

Laisser un commentaire


deux × = 6