Des bactéries résistantes aux antibiotiques dans nos assiettes ?

Des bactéries résistantes aux antibiotiques présentes dans la viande que nous consommons ? Oui dans 6 cas sur 10, c’est ce que révèle une étude de l’UFC-Que Choisir. De plus en plus d’associations de consommateurs à la fois européennes et américaines s’intéressent à la question de l’antibiorésistance.

L’antibiorésistance ou résistance aux antibiotiques est la capacité d’un micro-organisme (par exemple une bactérie) à résister à un traitement antibiotique qui est sensé le tuer. Ce phénomène s’explique en grande partie par l’utilisation inappropriée, abusive, généralisée et massive d’antibiotiques en curatif ou en préventif par la médecine humaine ou vétérinaire.


A LIRE : Contrefaçon alimentaire : les 10 produits les plus concernés

C’est dans ce cadre que l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a mené sa propre enquête indépendante en laboratoire. Elle a étudié 100 échantillons de volailles (poulets et dindes) achetés dans divers endroits représentatifs des modes de consommation (boucheries, grandes surfaces et marchés).  Les résultats sont éloquents ! En effet, plus de 60% de la viande examinée sont porteurs de bactéries résistantes aux antibiotiques. Un quart était touché par la tristement célèbre bactérie Escherichia Coli et 23% étaient résistants à des antibiotiques critiques, c’est-à-dire des antibiotiques utilisés par les médecins en dernier recours pour soigner les maladies les plus graves !

Les résultats révèlent également une disparité entre les produits bas de gamme et ceux labellisés. Ainsi, les viandes les moins chères sont également les plus touchées par ces bactéries, tandis que les viandes Label Rouge sont moins impactées mais n’en sont pas non plus exemptes !

A DÉCOUVRIR : Dangers du saumon d’élevage norvégien, mythe ou réalité ?

Que faire au quotidien ? Quand vous cuisinez, il important de bien cuire la viande, les bactéries sont détruites à la cuisson. Mais ce n’est pas tout, ces bactéries antibiorésistantes se dispersent également lors des manipulations, il est donc crucial de bien se laver les mains ainsi que tous les ustensiles de cuisine (planche, couteau…) après la préparation. Une autre solution est de consommer des produits issus de l’agriculture biologique qui proscrit l’utilisation d’antibiotiques !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *