Coquelicots géants : quand l’urbanisme s’inspire de la nature

Le cabinet d’architectes et d’urbanistes Architizer a conçu et développé des lampadaires intelligents à l’allure élégante de coquelicots géants. Les fleurs s’ouvrent et se ferment tout au long de la journée : pour signaler l’arrivée du tramway ou protéger de l’ombre ou de la pluie.

Dans ce quartier de Jérusalem, le défi était de proposer un aménagement urbain qui redonnerait une dynamique à cet endroit coupé en 2 par le tramway et quelque peu délaissé.


Le cabinet Architizer a présenté le projet « Warde » dont l’objectif était de s’inscrire dans les contraintes techniques et logistiques, tout en offrant aux habitants des installations qui peuvent sembler irréelles et amènent un réel plus dans l’architecture du lieu.

CECI POURRAIT VOUS INTÉRESSER : Dépolluer et éclairer nos rues en même temps : le défi d’Idair

Quatre coquelicots géants ont donc étaient installés, non loin de la place du marché pour être bien venus de tous ! Ces immenses fleurs rouge s’ouvrent et se ferment au passage de piétons.

Coquelicots géants
Coquelicots géants (Jérusalem)




L’été sous le soleil harassant, les habitants pourront y trouver un peu d’ombre bienvenue et les jours de pluies, attendre une éclaircie bien à l’abri. Les fleurs se mettent en mouvement également quand le tramway est à l’approche.

A LIRE : Cuisine : 7 recettes à base de fleurs !

Voici une manière originale d’égayer un quartier qui a dû mal à retrouver une dynamique suite à des aménagements urbains mal pensés.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *