Contrefaçon alimentaire : les 10 produits les plus concernés

par Céline Mathelart le 6 décembre 2013

Bien belles sont les étiquettes des bouteilles de jus, des sacs de café ou encore des boîtes de lait. Et pourtant, ces emballages cachent bien d’autres produits que ceux qu’ils annoncent…

Dans la plupart des pays, les aliments sont soumis à des règles strictes d’étiquetage. Pourtant, nombreux sont les producteurs qui passent outre ces restrictions et ainsi trompent le consommateur. L’une des technique consiste à diluer le produit dans d’autres substances moins chères. Celles-ci peuvent être nocives et contenir des éléments comme que le plomb ou la mélanine.

LE SAVIEZ VOUS : Produits bio : les 9 labels qui comptent

La liste des produits frauduleux est longue… En voici quelques-uns de notre alimentation quotidienne.

1. Le jus d’orange : Le mélange paraît simple : du jus et des oranges. Pourtant, la réalité est tout autre. Le jus d’orange contient du sucre de betterave, du sucre de maïs ou encore des produits à base d’eau dilués.

2. Le miel : Il est l’un des aliments les plus frauduleux. Il s’avèrerait que 75% du miel vendu ne contienne pas de pollen. S’il est pourtant bien fabriqué par les abeilles, sans pollen, il est impossible d’en déterminer l’origine. Une étude a démontré qu’un tiers des produits proviennent d’Asie et contiennent du plomb et des antibiotiques.

3. L’huile de truffe : Au risque de décevoir les amoureux de bonne cuisine, l’huile de truffe si réputée et si chère est souvent le résultat d’un produit chimique à base d’arômes de truffe.

4. Les myrtilles : Les baies et myrtilles dans certains produits comme les céréales Kellogg’s sont, en fait, de simples morceaux de sucre, du sirop de maïs ou d’amidon aux saveurs artificielles et colorées en bleu.

5. Le lait : Un produit aussi soumis à une importante fraude. On peut y trouver, entre autres, de la mélanine et de l’eau non potable. Le lait n’est d’ailleurs pas toujours d’origine animale.

LIRE AUSSI : Santé, environnement, diététique : 10 bonnes raisons de consommer bio

6. Le poisson : Bien veillant est le consommateur attentif au poisson qu’il achète et au taux de mercure qui pourrait s’y trouver. Pourtant, un tiers des étiquettes sont fausses. Le poisson indiqué n’est, par conséquent, pas toujours celui que l’on retrouve dans notre assiette.

7. Le safran : S’il est l’une des épices les plus exotiques et les plus chères, il est aussi l’une de celles les plus frauduleuses. Il contient des produits comme la fleur de souci et de calendula, des oignons séchés et du colorant.

8. L’huile d’olive : L’huile d’olive est le produit le plus contrefait. Il n’est pas rare, en effet, de trouver de la simple huile d’olive à la place d’une huile extra vierge annoncée sur l’étiquette. Elle est aussi souvent mélangée à d’autres huiles telles que l’huile de noix ou de maïs.

9. Le jus de grenade : Son important taux d’antioxidants explique son succès. Pure illusion pourtant lorsqu’on sait qu’il est généralement dilué avec du raisin ou du sirop de maïs. Certains jus ne contiennent d’ailleurs pas la moindre trace de véritable jus.

10. Le café : Le café est lui aussi fabriqué avec d’autres produits tels que la farine de riz, de la poudre de chicorée, de la farine de pomme de terre ou du glucose.

DÉCOUVREZ : Locavore = manger et consommer local

Ces quelques produits prouvent la présence de la contrefaçon dans notre alimentation quotidienne. Maintenant, avertis, soyez attentifs aux étiquettes et, si vous en avez l’occasion, privilégiez les petits commerçants ou les marchés.

{ 0 commentaires… add one now }

Laisser un commentaire


− 4 = quatre