Consommation collaborative : les meilleurs sites de partage

par Charles le 7 octobre 2013

Sous l’effet de la crise, nos comportements de consommation changent. D’après une étude réalisée en novembre 2012 par l’Observatoire société et consommation, 52 % des Français veulent consommer mieux et 83% préfèrent accéder à l’usage d’un produit plutôt que de le posséder.

Parmi les modes de consommation alternatifs les plus en vogue on remarque l’achat d’occasion, l’emprunt entre proches, l’achat groupé et la récup’ d’objets abandonnés dans la rue.

Cette économie en réseau intéresse également 52 % des Européens tentés par le recours à l’entraide, l’échange de produits, les coups de main, comme l’explique une autre étude publiée en février 2013 par L’Observatoire Cetelem.

Chose intéressante, ces alternatives sont facilitées par l’émergence de nombreuses start-up, lesquelles favorisent le partage et la mise en réseau des biens, services et autres envies ou besoins de mutualisation. À voir la réputation de sites comme Couchsurfing, Airbnb ou BlaBlaCar, tout porte à croire que la tendance ne sera pas passagère.

DÉCOUVREZ : Garde-manger collectif ou comment lutter contre le gaspillage alimentaire

Mais comment prêter son appart‘, louer son lit de bébé, revendre ou troquer ses vêtements quand on est novice ? Si le partage fait sa révolution numérique, encore faut-il y voir plus clair dans la multitude de solutions qui s’offrent à nous, pour (ré)apprendre à partager et entrer dans l’ère de la consommation collaborative. Petit tour d’horizon des différentes offres :

Pour les meubles : Est-il encore nécessaire de présenter Leboncoin ? C’est l’un des sites les plus fréquentés de France, et pour cause : sa simplicité d’utilisation et son système de géolocalisation sont très efficaces. Les annonces y sont gratuites ou payantes, à chacun de fixer ses conditions. Mais on peut aller plus loin dans le collaboratif: pensez à des réseaux comme Free-cycle pour donner ou récupérer des objets, et aux Ressourceries/Recycleries pour vous débarrasser de tout ce qui peut être réparé et connaître une seconde vie. Des sites de location comme Zilok, e-loue et bientôt le réseau social ILokYou vous permettent aussi de louer à d’autres ce dont vous avez besoin momentanément., des chèvres pour tondre votre jardin, par exemple ?

ET AUSSI : Swap-o-matic ou la machine à troc

Les vêtements : Internet a cela de magique qu’il révèle les talents de créateurs: Etsy ou DaWanda sont deux plates-formes web riches de créations originales. Vous y trouverez des accessoires qui sortent de l’ordinaire, avec un côté fait main très en vogue ces temps-ci! Pour une soirée habillée ou simplement pour le plaisir, pourquoi ne pas louer un sac de luxe ? Si l’idée vous tente, trouvez votre bonheur sur SacDeLuxe. Et pour les jolies fringues, précipitez-vous sur Pretachanger, VestiaireCollective ou encore VideDressing. Mieux encore : vous avez envie de lunettes hype sans dépenser trop ? La Fabrique de Lunettes, une boutique située à Paris, pourra répondre à toutes vos envies !

LIRE ÉGALEMENT : Qu’est-ce que l’upcycling ?

Les enfants : Ils poussent vite ces petits ! Et si les réseaux d’échange et de revente de fringues pour bambins existent depuis toujours, de nouveaux services proposent de faciliter la transaction. Sur KidiTroc ou Too-Short, on peut ainsi troquer un sac de vêtements 0-6 mois contre un autre de 9-12 mois, en étant sûr de la qualité de l’échange. Option intéressante lorsque vous partez, des sites comme BebePartage ou LouliKids vous permettent de voyager léger et de louer le matériel de puériculture dont vous avez besoin une fois sur place (lit, siège auto, poussette ou transat, par exemple). Côté jouets, pensez aussi à la récup’, aux sites de don ou à des options de location, comme celles proposées par Monjoujou.

Écologique, durable et social, le partage de biens pourrait vous aussi vous séduire !

{ 3 commentaires… read them below or ajouter une }

Camille Henry octobre 7, 2013 à 12:26

Bonjour,
Dans le même esprit, il y a aussi la location de voiture entre particuliers sur http://www.drivy.com.

Répondre

Matilda octobre 19, 2013 à 10:30

Toujours dans l’économie du partage, le cohébergement avec des chambres chez l’habitant pour de courts séjours http://www.cohebergement.com/

Matilda

Répondre

aymkilaux mars 24, 2014 à 10:13

Bonjour

bravo pour cette étude…. on peut aussi y rajouter un tout jeune site prometteur http://www.merci-de-rien.com qui participe à l’économie collaborative ( troc, don d’objets, échanges de services gratuits entre voisins…)

Répondre

Laisser un commentaire


huit − 1 =