Comment se nourrir mieux et moins cher ?

Scandales alimentaires, budget serré, manque de temps… sont des raisons qui expliquent qu’il n’est pas toujours évident de bien manger. Mais il existe des petites astuces qui peuvent vous permettre de manger des produits de qualité, tout en ne grevant pas votre budget !


  • Cueillez-vous-même vos fruits et légumes ! La cueillette directement chez les maraichers se développe de plus en plus. Elle permet de manger des produits frais et locaux, sans passer par des intermédiaires, mais en passant un bon moment !

ET AUSSI : Comment manger sain quand on est étudiant ?

  • Servez vous dans le Nature ! Cela paraît évident, mais on l’oublie parfois : la Nature peut nous nourrir. Profitez de vos ballades pour remplir votre panier : baies, champignons, fleurs… Attention toutefois à être bien certain que votre récolte est comestible, pour cela documentez-vous bien ou consultez un pharmacien.
  • Allez au marché à la fermeture. A la fin du marché, les commerçants vendent souvent les derniers cageots très peu chers pour le pas avoir à les ramener.  Autre astuce, attendez que les commerçants aient tout remballé et glanez les fruits et légumes qui restent au fond des cartons.
  • Partagez votre jardin ! Cette pratique a toujours existé mais elle tend à se démocratiser grâce à des sites qui répertorient les personnes intéressées. Le principe : prêter un bon de son terrain à un jardinier qui n’en a pas. A la clef : de belles rencontres et de beaux légumes !

A LIRE : Troc, la nouvelle tendance : 8 sites de référence

  • Ne mangez que ce qui est gratuit ! Ce mouvement est nommé le « freeganisme », ce qui signifie se nourrir seulement de ce qui est gratuit. Les freegans veulent dénoncer la société de consommation et le consumérisme.
  • Participez au réseau les « incroyables comestibles ». L’idée est de partager la nourriture en la faisant pousser sur les espaces publics !

Ces conseils sont pour la plupart faciles à appliquer au quotidien et permettent réellement de consommer mieux et différemment.




Comments

  1. says

    Servez vous dans le Nature ! OUI mais rares sont les pharmaciens qui peuvent apprendre à reconnaître et cuisiner les plantes…j’en ai eu pas mal en stage avec François COUPLAN.avec qui j’organise des WE de « gastronomie sauvage » depuis 15 ans.
    Recommandez plutôt de suivre des ateliers de cuisine des plantes sauvages avec des spécialistes reconnus (Couplan, Lallière, Paume, …)
    Pourriez vous svp faire un article à ce sujet, cela me parait tellement important (des tonnes de nourriture sont perdus chaque année rien qu’aux environs de la ville où je vis et que de plaisirs gustatifs sans parler de la richesse formidable de ces plantes en vitamines, oligoéléments et même en protéines…)
    MERCI vivement par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *