Le codonopsis, l’autre gingseng (en moins cher)

Vous connaissez le gingseng ? Découvrez le codonopsis !

Le codonopsis est, ni plus, ni moins, du gingseng mais en plus doux : ce n’est pas un hasard, si les chinois l’appellent « dangshen », littéralement « qui ressemble au gingseng », le renshen.


Le « gingseng du pauvre »

Cette plante médicinale originaire à l’état sauvage du nord-est de la Chine (de la province du Shanxi, à l’ouest des monts Taihang) se cultive désormais sous bien d’autres latitudes.

Au lendemain de la Révolution chinoise de 1949, le codonopsis a supplanté le gingseng dans la médecine traditionnelle, celui-ci étant essentiellement voué à l’exportation.

Et pour cause, il est surnommé le « gingseng  du pauvre » : des vertus similaires, en moins cher !

A lire: Les bienfaits du gingseng, une réputation qui n’est plus à faire




Des racines pour rester en forme

Le codonopsis appartient, lui aussi, à la famille des plantes adaptogènes : alors que les substances intrinsèquement énergisantes boostent l’organisme, celles-ci agissent sur les glandes surrénales fatiguées.

Elles permettent de recouvrer sa capacité à gérer stress et fatigue. En effet, l’adrénaline n’est pas toujours le meilleur ami du stress et de l’anxiété, d’où l’état d’épuisement symptomatique des périodes de surmenage

Le codonopsis jugule la production de cette hormone, source d’excès et de déficience d’énergie.

Sa racine contient les principes actifs qui renforcent ce que la médecine chinoise traduit par le QI (la gestion du stress).




En outre, cette plante consolide le système immunitaire et nourrit le sang, en favorisant la fabrication d’hémoglobine et de plasma, tout en réduisant la tension artérielle.

Le codonopsis, l'autre gingseng (en moins cher)
Le codonopsis, l’autre gingseng (en moins cher)

Surmenage, ulcères, troubles digestifs et même toux sèches : à l’instar du gingseng, il est l’allié des fatigues chroniques.

En Corée, « le » pays du gingseng labellisé, le codonopsis ou « todok » se déguste agrémenté de poivre et de sel.

En Chine, il entre couramment dans la composition de soupes (dangshen fu ling). Son goût sucré accompagne viandes et volailles.




Et aussi: Les ingrédients de la cuisine naturelle: le gingembre

Codonopsis : idée recette

  • Au préalable faites ramollir les racines dans de l’eau.
  • Faites-les ensuite revenir pendant trois quarts d’heure à feux doux. Salez… et c’est tout!
  • Un goût moins piquant que le gingseng.

L’autre façon de faire une cure de codonopsis est le rayon des compléments alimentaires.

A vous de choisir.

Codonopsis Root Combo (Cheng Yun Wan) 150 Pills X 6 by Unknown

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *