Chitosan : ses vertus anti-cholestérol et amaigrissante

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du chitosan ? Voilà qui n’est pas anormal.

Le chitosan est un produit innovant mais présent dans la nature depuis toujours, intéresse de plus en plus, en raison de ses vertus anti-cholestérol et amaigrissante sans risque.


Le chitosan est très présent dans la nature : il est un dérivé de la chitine, la substance organique de l’enveloppe externe des insectes (on parle alors de tégument) et des crustacés (leur exosquelette). Ainsi et par exemple, le tégument des fourmis, mais surtout pour ce qui nous intéresse, l’exosquelette des crabes, crevettes, homards, etc.

Comment agit le chitosan ?

Il enveloppe la parois de l’estomac, qui ne digère alors pas les graisses : le chitosan les « agglutine », direction leur élimination !

D’autres médicaments agissent selon le même principe : capter les graisses au niveau de l’estomac, après avoir empêché celui-ci de les digérer. Quelle différence ? C’est une fibre parfaitement naturelle !

Comment le consommer ?

De là à se livrer à des cures éhontées de fruits de mer ou à se ruer sur le chitosan, restons sérieux : il accompagne la véritable prise de décision d’opter pour un mode de vie sain.




Pas question de s’adonner à une prise indéfinie ad vitam aeternam : cela est, du reste, déconseillé pour la santé. En revanche, une cure de chitosan aide réellement la perte de poids, dès lors que l’on a pris la décision d’adopter une hygiène alimentaire équilibrée en préférant les légumes verts aux frites.

Il se trouve en pharmacie et en magasin diététique : une cure s’effectue par la prise d’une gélule un quart d’heure avant le déjeuner et le dîner, de manière à laisser le temps au chitosan de tapisser la paroi de l’estomac.

La perte de poids devient effective au bout d’un mois et demi environ, et peut alors atteindre cinq kilos par mois : toujours à la condition d’avoir recouvré une alimentation saine et de faire de l’exercice. La combinaison chitosan + exercice est bien plus probante que la cure seule.

Et aussi: Les bienfaits du tofu: allié santé et atout minceur




Une contre-indication ?

Il va de soi que les sujets allergiques aux fruits de mer devront se tourner vers d’autres substances. Le chitosan entre aujourd’hui dans les micro-capsules de certains médicaments, précisément pour que ceux-ci atteignent leur cible, au lieu d’être digérés par l’estomac.

En tout état de cause, n’hésitez pas en parler à votre pharmacien ou à votre nutritionniste.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *