Chauffer l’eau sans réchauffer la planète

L’utilisation du solaire comme une des sources principales d’énergie dans un avenir proche ne fait plus débat aujourd’hui. La ressource est inépuisable, les équipements thermiques sont fiables. De plus, cette énergie permet de faire des économies notables par rapport aux énergies fossiles utilisées plus traditionnellement et n’a pas d’impact environnemental durant son exploitation, ce qui dans un contexte de réchauffement de la planète est loin d’être négligeable.


L’application solaire la plus évidente pour tout un chacun est l’installation d’un chauffe-eau solaire dans l’habitat, que l’on peut combiner, si on le souhaite, avec le système de chauffage des pièces. Quant à la production d’électricité photovoltaïque, elle présente incontestablement des intérêts mais fait l’objet d’un second niveau de réflexion.

A LIRE SUR LE MÊME SUJET : Comment renforcer le rendement des panneaux solaires

Utiliser l’énergie solaire thermique pour la production d’eau chaude sanitaire ou pour une combinaison eau chaude/chauffage domestique, apporte en effet quasiment que des avantages, les inconvénients en réalité sont minimes.

Quels sont-ils :

  • Eprouvée depuis longtemps, la technologie est fiable et la durée de vie des équipements ainsi que les garanties proposées par les fabricants peuvent dépasser 20 ans.
  • Les systèmes solaires thermiques permettent un confort du même niveau que les systèmes traditionnels.
  • Une installation est tout à fait possible dans des régions du Nord malgré un ensoleillement plus faible; dans ce cas, le dimensionnement du captage solaire est adapté.
  • La réduction sur la facture d’énergie peut atteindre les 70% pour le poste eau chaude, et 50% pour le poste chauffage domestique.
  • Pour le financement de l’installation, des aides financières importantes de la part des collectivités locales et de l’État viennent conforter les économies réalisées durant le fonctionnement du système solaire. Ces incitations prennent la forme de subventions, de crédits d’impôts ou d’éco-prêts à taux 0%.
  • Le geste en faveur de la planète est important, sachant que 1 m² de panneaux solaires permet la réduction d’émission annuelle de 200 à 300 Kg de gaz à effet de serre.

En ce qui concerne ses inconvénients, on retiendra surtout son coût à l’installation qui peut être plus important que pour d’autres systèmes de production d’eau chaude. Autre aspect, selon l’intégration architecturale, l’esthétique des capteurs solaires ne fait pas l’unanimité.




Pour vous aider à faire le bon choix, il existe un label qualité Qualisol mis en place par l’ADEME et les professionnels du secteur. Qualisol est attribué aux professionnels installateurs de systèmes solaires thermiques qui ont suivi une formation spécifique et qui respectent une charte composée de 10 engagements de bonne pratique. Certaines aides financières exigent que les travaux soient effectués par un prestataire détenteur du label Qualisol.

Même si Qualisol n’est pas une garantie absolue du bon déroulement des travaux, c’est un indicateur important à considérer au moment de choisir son prestataire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *