Ces « Foodsaver » qui ont créé un système de frigos collectifs partagés !

Un peu partout dans les grandes villes d’Allemagne, des habitants se sont mis à vouloir lutter contre le gaspillage alimentaire en glanant des denrées encore comestibles et en les redistribuant. Ce réseau de bénévoles a même débouché sur la mise en place de frigos en accès libre et partagé dans la capitale !


Leur nom est révélateur. En effet, les bénévoles sauveurs de nourriture (« Foodsaver », pour les anglophones ou des « Lebensmittelretter », pour les germanophones) sont plusieurs milliers à l’échelle du pays à lutter par leurs actions contre le gâchis. Ils ramassent ou collectent plusieurs tonnes d’aliments par an.

DES IDÉES INTÉRESSANTES : Les astuces pour bien conserver les fruits et légumes ?

De nombreux supermarchés se sont ralliés à leur cause, notamment des magasins bios, déclarant qu’il est plus coûteux de gérer des déchets que de faire don de nourriture encore consommable mais devenue invendable. Cela réduit donc le gaspillage et améliore aussi un peu leur image. Leur « butin » ainsi collecté, ils le redistribuent autour d’eux, particulièrement aux plus démunis, comme des centres d’hébergement d’urgence pour sans abris.

Mais à Berlin, certains membres ont eu l’idée d’aller plus loin dans la démarche de partage et d’échange, en mettant en place des frigos collectifs à partager, disséminés aux quatre coins de la ville. Ce sont des commerçants de proximité qui pour la plupart ont accepté d’accueillir ces frigos collaboratifs.




UN AUTRE TYPE D’ÉCHANGE : La « Givebox » ou la boite à dons

En accès libre, ces frigos sont approvisionnés par des membres des « Foodsaver » mais aussi par les habitants du quartier, voire par des touristes séduits par cette initiative. Chacun peut mettre et prendre ce qu’il veut dans le frigo, et cela fonctionne très bien ! Certains frigos sont réalimentés jusqu’à 3 fois par jour. Un petit succès qui pourrait peut-être se généraliser ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *