La cathédrale en carton de l’architecte japonais Shigeru Ban

Partiellement détruite par le tremblement de terre de 2011, la cathédrale anglicane de Christchurch en Nouvelle Zélande, a été entièrement reconstruite, mais à partir de matériaux recyclables.


Pour cela, la ville a fait appel à l’architecte japonais Shigeru Ban, connu pour ces réalisations à partir de matériaux recyclés.

De forme triangulaire, la cathédrale peut accueillir jusqu’à 700 fidèles. Les tubes cartonnés qui la composent ont été étanchéifiés au polyuréthane et ignifugés, les protégeant ainsi de l’eau et du feu.

VOIR AUSSI : Une eco-maison en bois de 13 mètres carrés montée sur roues

Alors que Christchurch, capitale de la région de Canterbury et 2ème ville la plus peuplée du pays, vit encore au milieu des décombres et des sites en cours de reconstruction, le projet atypique de l’architecte constitue la « construction d’urgence » la plus ambitieuse de sa carrière.




Habitué à travailler avec des matériaux bon marchés, Shigeru Ban s’est forgé une réputation d’architecte « vert » au niveau international avec la construction d’édifices dans des régions sinistrées comme le Rwanda ou son Japon natal.

ET AUSSI : Refuge préfabriqué dans les bois de Seattle

L’architecte a commencé à travailler sur l’utilisation du papier à partir de 1986 en mettant au point des structures de tubes en carton après avoir constaté la solidité des rouleaux de papier pour fax. Sa première réalisation date de 1989 dans la ville de Nagoya (Japon).

Shigeru Ban popularise cette technologie en 1995 avec l’édification, en 5 semaines, d’une église dans la ville de Kobe, qui venait d’être dévastée par un séisme.




Voir les photos

L’expérience, à l’origine, temporaire, pourrait durer… cinquante ans.