Calmer le mal de mer : les remèdes naturels

Quand ça tangue, que l’horizon est en mouvement constant, que le sol n’assure aucune stabilité… on a souvent l’estomac au bord des lèvres. Tout le monde ne peut pas avoir le pied marin ! Alors, découvrez nos astuces naturelles pour calmer le mal de mer.


C’est normal ! Une question d’oreille interne et d’équilibre malmené en bateau. Le mal de mer aussi appelé naupathie est un simple mal de transports, dû au balancement causé par les flots.

Les symptômes ? Nausées, voire vomissements et dans certains cas, vertiges. Dans tous les cas, cette sensation est fort désagréable.

Mal de mer : la solution des marins !

S’il y a bien des personnes qui soient confrontées au problème, ce sont les marins ! Ils préconisent de suivre la règle des 5F.

  • F comme Faim : il ne faut pas rester le ventre vide, cela pourrait accroître la sensation de nausée. Mangez plutôt une banane, par petites bouchées, vous vous sentirez mieux, ou alors des fruits secs.
  • F comme Froid : il est constaté que le froid favorise le mal de mer, alors couvrez-vous suffisamment avant de prendre le large.
  • F comme Fatigue : partez en bateau bien reposé, et octroyez-vous des temps de sommeil à bord.
  • F comme Frousse : la peur est mauvaise conseillère, c’est bien connu. Si la traversée vous angoisse, parlez-en par exemple au capitaine et détendez-vous.
  • F comme Foif (Soif) : si la faim peut causer la naupathie, il en est de même pour la soif. Buvez régulièrement et en petites quantités, il est essentiel de s’hydrater !

Mal de mer : les traitements naturels

Si vous avez suivi la règle des 5F, mais que vous avez toujours le ventre en mauvais état, rassurez-vous, il existe des astuces de grand-mère très efficaces.




Pour éviter que la croisière se transforme en cauchemar, les anciens avaient un truc qui soulageait pas mal : prenez 1/2 sucre sur lequel vous aurez déposé au préalable 1 goutte d’huile essentielle de citron et 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée.

Essayez aussi le gingembre, son efficacité a été démontrée, notamment lorsqu’il est absorbé sous forme de poudre.

Lutter naturellement contre le mal de mer
Lutter naturellement contre le mal de mer

En dehors des plantes, une autre astuce est d’adopter une bonne posture. Si par réflexe, vous sentant mal, vous vous recroquevillez sur une siège au fond de la cabine, vous risquez d’aggraver les choses. Au contraire, sortez sur le pont : tenez vous droit, regardez l’horizon et respirez !




Et l’homéopathie ?

Réellement efficace contre le mal de mer, l’homéopathie, à l’inverse d’autres antiémétiques (anti-nauséeux) est sans effet secondaire et peut être prescrite chez l’enfant. Un des médicaments les plus connus est bien sur la cocculine. Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin.

Le bracelet contre le mal de mer

La technologie vient aussi au secours des marins en herbe. Ce bracelet fonctionne sous le modèle de l’acupuncture en stimulant un point précis proche du poignet, le P6. Une sorte de bille appuie à cet endroit pour soulager du mal de mer.

Des patch anti-mal de mer

Ce médicament, uniquement disponible sur prescription médicale, se présente sous la forme de patch libérant des substances qui calme la naupathie. Ce dispositif est réservé à l’adulte et doit être appliqué la veille du départ.

Lutter naturellement contre le mal de mer
Lutter naturellement contre le mal de mer

Le mal de mer sur terre aussi ?

Certains disent ressentir les mêmes symptômes après être revenus d’un long séjour en mer. C’est toujours l’oreille interne qui est en cause, et cette sensation peut durer jusqu’à une semaine après le retour ! Mais dans la plupart des cas, tout s’estompe rapidement. Si les symptômes persistent, consultez un médecin ORL.

 

La rédaction de Toutvert vous recommande :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *