Batterie sodium: une invention technologique prometteuse

Le RS2E (Réseau sur le Stockage Électrochimique de l’Énergie) composé d’équipes de chercheurs du CNRS et d’universités scientifiques françaises, est en train de mettre au point une petite révolution.  Ils développent actuellement dans leurs laboratoires une batterie sodium pour stocker l’énergie. Cette ressource est quasi inépuisable !

L’un des gros enjeux du XXIème siècle est la maitrise et le stockage de l’énergie. Que ce soit au niveau de la production énergétique pour palier au problème d’intermittence (comme par exemple les éoliennes qui ne produisent de l’électricité que lorsqu’il y a du vent), ou de la consommation (avec entre autre le développement des véhicules électriques), les batteries doivent être de plus en plus performantes, de grandes capacités et durables. La batterie sodium pourraient apporter une solution.


INTÉRESSANT : Une batterie qui permet l’autosuffisance énergétique ?

Les batteries au lithium-ion ont permis de développer et d’impulser le secteur du stockage de l’énergie, mais elles ne constituent pas une réponse durable et adaptée dans un monde où la finitude des ressources est un réel problème. En effet, le lithium est une matière première relativement rare et dont les réserves s’amenuisent. Les chercheurs ont donc décidé d’orienter les recherches vers une ressource bien plus courante. Le sodium avait déjà fait l’objet d’études il y a une trentaine d’années, mais avait été délaissé pour privilégier le lithium.

Aujourd’hui la tendance s’inverse clairement. Le RS2E mais aussi des entreprises privées comme Toyota mise sur le sodium. Les chercheurs du RS2E ont développé une batterie sodium-ion, nommée selon son symbole chimique, Na-ion. Ses caractéristiques sont très encourageantes. Cette batterie sodium rechargeable supporte 2 000 cycles de charge/ décharge et a une puissance de 90 Wh/kg.

A DÉCOUVRIR : Comment conserver l’énergie solaire et éolienne grâce au sel

Sur leur site internet, l’équipe de scientifiques déclare que « la première application, qui semble la plus évidente, serait l’application réseau, c’est à dire stocker les énergies renouvelables […] on parle là d’un marché qui est aussi important que celui du véhicule électrique ». De belles débouchées en perspectives !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *