La bardane, une plante médicinale au-delà des apparences

En un sens, la grande bardane est, sans qu’ils ne le sachent toujours, la plante des ados : elle rime avec acné et bande Velcro, puberté et baskets !

La bardane commune de toutes nos terres délaissées, des bords de chemins aux jachères en passant par les décharges, s’y épanouit deux fois l’an.


Preuve que la nature a de l’humour, la bardane est hautement dépurative, en particulier pour ce qui est synonyme d’apparence, la peau !

Et aussi: Mélisse officinale: pas seulement une plante médicinale

Une plante aux multiples vertus

De fait, il n’est pas rare que des shampoings et lotions capillaires vantent leur teneur en bardane, contre la chute des cheveux : elle limite la sécrétion excessive de sébum. De même pour la peau, d’où son rôle de traitement usuel de l’acné.

Tout l’intérêt de cette plante réside, en l’occurrence, dans ses profondes racines, riches en inuline.




Cette substance est une fibre végétale propre aux astaeracés (la chicorée en contient également) qui a la propriété d’être « prébiotique », autrement-dit de nourrir la bonne flore intestinale.

Cette fibre est un glucide que l’organisme n’assimile pas : d’où l’apparition récente de pain et de jus de fruits indiqués comme contenant de la bardane. Avantage, ceux-ci sont de goût sucré, mais cette fibre non assimilable évite les inconvénients du glucose.

La bardane, au-delà des apparences

Elle n’a pas encore livré tous ses secrets

Mais les propriétés de la bardane n’ont pas fini de se dévoiler : depuis le Moyen-Age connue pour ses vertus détoxifiantes de l’appareil digestif et rénal, la bardane se révèle, par exemple, antitumorale.




Elle contient du nitrate de potassium, des polyènes et des polyines antibactériens, et de l’arctigénine, ces dernières étant antitumorales.

La bardane soulage, en tous les cas, des affections de la peau que sont l’eczéma, le psoriasis, les furoncles et, bien sûr, l’acné. Elle est anti-inflammatoire et anti-oxydante.

Une plante d’avenir, qui est l’un des plus beaux exemples de biomimétisme : le fameux « scratch » de la bande Velcro a été mis au point par l’observation des crochets de ses graines, qui s’agrippent au contact d’animaux, qui les disséminent ainsi.

La bardane, au-delà des apparences

Comment faire une cure de bardane ?

En teinture mère en cas d’acné et, de manière générale, d’affection de la peau ; en cataplasme, en cas de psoriasis ou d’eczéma ; en infusions et  décoctions comme dépuratif de l’organisme.




Car il en faut pas oublier que cette plante répond à l’ancienne publicité : « ce qui est à l’intérieur se voit  à l’extérieur ». Ne soyons pas dégoûté d’apprendre que le purin de bardane est l’un des grands remèdes contre le mildiou des vignes !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *