B.torics, la cellule solaire sphérique qui concentre l’énergie solaire mais également … lunaire

Les prototypes, qu’elle soit la technologie impliquée, ont le devoir de nous projeter dans le futur, nous offrant ainsi une vision de ce qui nous pourrait se réaliser.


Celui de l’architecte allemand André Broessel y répond parfaitement, nous projetant dans un temps où la technologie solaire sera incorporée à l’architecture des bâtiments, grâce à sa superbe et pure esthétique.

Le projet consiste en une énorme sphère de verre en mesure de concentrer, non seulement la lumière solaire, mais de diffuser la lumière lunaire jusqu’à 10.000 fois !

Selon les tests effectués par la société catalane Rawlemon, l’employeur de Broessel, ce système, dénommé B.torics, aurait un rendement  supérieur de 35% par-rapport aux énergies photovoltaïques traditionnelles. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’il est capable de « travailler » la nuit, profitant ainsi de la lumière réfléchie par la Lune ; ensuite, sa forme sphérique lui permet de se placer n’importe où, sans avoir besoin de tenir compte des inclinaisons et orientations des rayons du Soleil.

Il sera intéressant de voir commet les architectes intègreront ce nouveau système dans leurs constructions futures. Evoquer un tel sujet implique nécessairement l’utilisation du conditionnel mais que cela ne nous empêche pas de rêver aux lendemains, et cela d’autant plus si les aspects écologiques sont d’une telle importance !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *