Antioxydants, métaux lourds… le BIO meilleur que le conventionnel ?

Une importante étude internationale menée par l’université de Newcastle en Angleterre tend à démontrer que la qualité nutritive des fruits, légumes et céréales issus de l’agriculture biologique est supérieure à celle des mêmes aliments cultivés de façon conventionnelle.


A LIRE : Santé, environnement, diététique : 10 bonnes raisons de consommer bio

L’étude met d’abord en évidence que les fruits et légumes bios contiennent davantage d’antioxydants que les non-bios. Les chiffres sont significatifs : selon les espèces et variétés, la différence entre les deux modes de culture peut aller de 18 à presque 70% de plus pour les produits issus de l’agriculture biologique !

Les antioxydants sont naturellement contenus dans certains aliments et permettent de façon globale de prévenir le vieillissement des cellules. Ainsi, ils participent à la protection contre certaines maladies comme des cancers, les problèmes cardio-vasculaires ou les troubles neurodégénératifs. Le chercheur Philippe Nicot, qui a pris part à l’étude dans le cadre de ses recherches à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) l’explique en partie par le fait « que les cultures bio, plus soumises à des attaques parasitaires, sont davantage portées à se défendre. Or, pour s’adapter à un stress, en réaction à un environnement, les plantes produisent des molécules de défense dont certaines sont des antioxydants ».

INTÉRESSANT : Produits bio : les 9 labels qui comptent




Autre point intéressant mis en avant par cette étude est la quantité de pesticides dans les fruits et légumes. Ceux issus de l’agriculture conventionnelle en contiennent 7 fois plus que les bios ! Il faut noter que les bios n’en sont pas exempts, majoritairement à cause de la proximité de certaines cultures bios avec des non-bios. Ainsi les fruits et légumes bios étudiés contiennent 87% de nitrites, 30% de nitrate et 10% d’azote en moins que les conventionnels ! Car ces éléments sont la base des pesticides.

Enfin, cette étude a montrée que des fruits et légumes cultivés en conventionnel contiennent des traces de cadmium qui fait partie des métaux lourds. Par contre en agriculture biologique, les concentrations sont près de 50% inférieures. Ceci s’explique car le cadmium est contenu dans les engrais phosphatés qui ne sont pas utilisés en bio !




Comments

  1. says

    Bonjour,
    Je me permets une petite rectification à cet article.
    Les engrais bio, que ce soient des engrais organiques issus du commerce ou du compost ou encore du purin, contiennent des éléments fertilisants comme l’azote, le phosphore ou la potasse…même si ces éléments sont naturels (et non extraits chimiquement)
    Ces éléments ne sont pas non plus la base des pesticides, comme il est dit dans l’article, mais des éléments contenus sans les engrais…
    Il est donc tout à fait normal d’en trouver des traces dans les produits bio, et ce sans qu’il y ai eu contamination par des cultures chimiques. J’ajouterais qu’un apport trop important d’engrais bio peut également avoir pour conséquence un pollution du sol (par exemple en nitrates si l’on abuse d’engrais azotés comme le guano par exemple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *