Des aliments aux propriétés anti-allergies !

Le pollen, synonyme de printemps, de soleil et de fleurs écloses, est un véritable fléau pour ceux qui en sont allergiques. En cette période de froid, cela peut vous paraitre lointain. Cependant, il n’est jamais trop tôt pour découvrir des astuces qui contribuent à apaiser les allergies causées par le pollen.


Dès qu’il se diffuse dans l’atmosphère, pour les plus sensibles, le premier réflexe est de se soulager avec des médicaments, notamment des antihistaminiques, certes efficaces et sans les effets d’endormissement autrefois perçus.

ET AUSSI : Les alternatives naturelles au lait de vache

Pourtant, pour prévenir ou diminuer la sensation de mal-être, il existe d’autres astuces plus saines pour notre santé, telles que la consommation de produits fermentés et d’aliments riches en antioxydants ou en vitamine E.

Pour ses vertus thérapeutiques, l’ail est champion en la matière. Antiseptique, stimulant circulatoire, hypotenseur, hypo-cholestérolémiant et antibactérien, il a également des propriétés anti-allergies au pollen.




L’antioxydant quercétine, extrêmement présent dans l’oignon et en plus petite quantité dans la pomme avec sa peau, les baies rouges, le thé noir et le raisin rouge, est aussi excellent dans la réduction de sensation de mal-être, puisqu’il soulage l’inflammation des muqueuses nasales, tout en retardant la libération de l’histamine, molécule responsable de la réaction allergique.

DÉCOUVREZ : 7 aliments ultra caloriques mais ultra sains !

De leur côté, les produits fermentés, notamment le yaourt, le lait kéfir et la choucroute, riches en bactéries probiotiques, renforcent le système immunitaire.

Les aliments riches en vitamines E, tels que les légumes à feuilles vertes, les grains entiers, les fruits à coque et les avocats, sont également profitables pour les personnes sensibles au pollen, puisque, selon une étude allemande, ils font baisser de 30% l’incidence de l’allergie chez ceux qui en consomment.

En revanche, l’aspirine, les anti-inflammatoires, les laxatifs, l’alcool et les épices sont à éviter pour ceux qui sont allergiques au pollen, puisqu’ils diminuent l’imperméabilité de la muqueuse intestinale et, par conséquence, fragilisent le système immunitaire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *