Agartala, première ville solaire d’Inde

L’essor des énergies renouvelables se poursuit un peu partout dans le monde, au rythme des découvertes technologiques et des idées liées à l’énergie propre. Même les pays en forte croissance économique s’intéressent à de nouvelles stratégies permettant de diminuer la consommation énergétique.


C’est le cas de l’Inde, où le ministère des Energies nouvelles et renouvelables a depuis peu proposé un changement radical qui impactera la consommation énergétique de toute une région. Il s’agit là d’une véritable révolution pour les villes de l’état de Tripura, dans le nord-est de l’Inde, que le ministère du Développement urbain entend transformer en « villes solaires ».

Financé à hauteur d’environ 60 millions € – 4,52 milliards de roupies -, le projet de réalisation de la première ville solaire à Agartala, capitale de l’état de Tripura, a été lancé par l’Autorité pour le Développement des Energies Renouvelables. Il prévoit de convertir les installations électriques traditionnelles des hôtels, crèches, hôpitaux, bâtiments administratifs, logements et temples en des installations alimentées par énergie solaire.

Avec 66.000 chauffe-eau et 80.000 lampadaires solaires dans la campagne environnante, le plan ministériel prévoit, une fois la capitale équipée, de convertir toute la région à l’énergie solaire.

Le projet ne s’arrête en effet pas là. Dans le futur, 60 autres villes de Tripura, dont Mizoram, Assam, Manipur, Arunachal Pradesh et Nagaland, des villages et des terres agricoles devraient également être concernés par le plan de développement durable indien. Le ministre du Développement urbain, Manik Dey, présent lors de l’inauguration de la première installation solaire de 50 kWh emménagée dans un bâtiment public, l’a d’ailleurs affirmé : « La crise électrique ne peut être résolue dans  notre pays à moins d’utiliser  à grande échelle une énergie non conventionnelle telle que l’énergie solaire ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *