6 produits consommés aux USA et interdits ailleurs

On sait tous que l’image des États-Unis en matière d’alimentation n’est pas parfaite. Investigateur du fast-food et célèbre pour son taux d’obésité, ce pays autorise des produits alimentaires qu’outre atlantique on ne tolère pas forcément.


Mais quels sont donc ces produits et additifs alimentaires qui ont fini par être interdits ?

  • Les lucky charms : ce petit paquet de céréales petit-déjeuner est composé à 25% de marshmallows. Très appétissant, il reste bourré de sucres puisqu’il est constitué de 81,1g de glucides pour 100g. Il pourrait également contenir des OGM. Ces céréales ont rapidement été interdites en France pour ces deux raisons principalement.

ET AUSSI : Contrefaçon alimentaire : les 10 produits les plus concernés

  • Les hormones de croissance synthétiques : généralement utilisées dans les élevages laitiers, ces hormones sont fabriqués synthétiquement et permettent d’obtenir des vaches un rendement de lait plus conséquent que d’habitude. Les effets de ces substances seraient néfastes pour l’être humain mais aussi pour l’animal. Ces produits sont interdits dans l’UE, en Australie, en Nouvelle Zélande ainsi qu’au Japon.
  • L’arsenic : réputé comme poison, au quotidien, il peut être présent dans l’eau des nappes phréatiques et à très faible dose dans certains aliments sans danger. Mais, aux États-Unis, il est utilisé comme additif dans les volailles pour rendre la viande plus belle mais aussi plus rose… L’arsenic peut également favoriser le cancer à doses régulières.

LE SAVIEZ-VOUS : Quels sont les additifs alimentaires nocifs pour la santé ?

  • L’olestra : c’est un substitut de graisse chimique dérivé du sucre et de l’huile végétale. Interdite en Angleterre et au Canada à cause de plusieurs effets secondaires, aux USA c’est l’atout des chips et des nachos car sans calories, sans cholestérol et sans matière grasse.
  • L’azodicarbonamide : cette poudre jaune permet de blanchir la farine et de gonfler les produits tels que le pain, les repas congelés ou encore les pâtes vendues en box. Cet additif provoque notamment des troubles gastro-intestinaux et de l’asthme. Il a été interdit en France, en Suisse et en Australie.
  • Le bromate de potassium : autre additif à la farine, cette substance s’avère cancérigène et toxique. Elle permet une cuisson plus rapide et est ajoutée pour mieux lever la pâte. S’il n’est pas trop dosé, l’additif n’est pas trop dangereux mais dans le cas contraire il peut devenir extrêmement nuisible. 

Mais les États-Unis ont eux aussi leur mot à dire et ont banni plusieurs aliments français ou européens. Mimolette, Kinder Surprise, foie gras, viande de cheval, lait cru ou encore l’absinthe, tout est question de point de vue !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *