2012 : 7 millions de morts liés à la pollution de l’air

par Arthur Scherer le 18 juin 2014

Le 25 mars dernier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié une étude qui fait froid dans le dos : en 2012, sept millions de personnes – soit un décès sur huit dans le monde – sont mortes prématurément à cause de la pollution de l’air. « Ces chiffres représentent plus du double des estimations précédentes et confirment que la pollution de l’air est désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde », prévient l’OMS dans son communiqué de presse.

EN SAVOIR PLUS : L’exposition aux particules fines néfaste même sous la norme européenne

L’étude établit le lien entre pollution de l’air intérieure et extérieure, et les maladies cardio-vasculaires – « comme les accidents vasculaires cérébraux et les cardiopathies ischémiques » – et le cancer. Des données qui s’ajoutent « au rôle de la pollution de l’air dans l’apparition de maladies respiratoires et notamment d’infections respiratoires aiguës et de bronchopneumopathies chroniques obstructives », continue l’étude.

Concernant la pollution de l’air intérieure, le nombre de décès prématurés s’élève à 4,3 millions selon l’OMS, notamment dus aux fumées et émanations des réchauds à charbon, à bois ou à combustible de la biomasse.

LE SAVIEZ VOUS : Quelles sont les villes les plus polluées au monde ?

Avec 5,9 millions de décès en 2012, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique oriental sont les zones les plus touchées. « Tout le monde est touché, affirme cependant le Dr Maria Neira, directrice du département de la santé publique à l’OMS, que ce soit dans les pays riches ou dans les pays pauvres. »

Selon le Dr Carlos Dora, coordonnateur de l’OMS pour la santé publique, « une pollution atmosphérique excessive est souvent la conséquence des politiques non durables menées dans des secteurs tels que les transports, l’énergie, la gestion des déchets et l’industrie. » Lutter contre la pollution de l’air pourrait « sauver des millions de vies », selon l’institution de l’ONU.

{ 0 commentaires… add one now }

Laisser un commentaire


+ 7 = onze