2 éoliennes sur la Tour Eiffel : un symbole ?

Fin février dernier, 2 éoliennes ont été installées au deuxième étage de la très célèbre « dame de fer ». La Tour Eiffel, le symbole de la France à l’étranger, souhaite verdir son image !

C’est la société new-yorkaise Urban Green Energy, spécialisée dans les énergies renouvelables en zone urbaine, qui a été choisie pour mener à bien ce projet d’installation de 2 éoliennes sur la Tour Eiffel. Les 2 éoliennes viennent donc de prendre place au niveau du deuxième étage, soit à près de 130 mètre de hauteur, là où les vents sont les plus constants et favorables.


A LIRE : Éolienne biomimétique : l’arbre à vent

Chaque éolienne mesure 7 mètres de haut et a 3 mètres d’envergure. Elles produiront à elles 2 environ 10 000 kW/h par année, ce qui est loin d’être suffisant pour rendre la Tour Eiffel autonome en énergie (elle consomme quand même 6.7 gW/h annuellement) mais subviendra entièrement aux besoins de la boutique du premier étage du monument.

Mais si ces 2 éoliennes sont symboliques car visibles de loin, la Tour Eiffel tente de s’adapter au plan climat en réduisant sa consommation énergétique et ses émissions de gaz à effet de serre. En effet, lors des travaux de rénovation achevés fin 2014, des aménagements ont été faits en ce sens.

DÉCOUVREZ AUSSI : Un « pont trampoline » à Paris




Dorénavant les sanitaires de la tour sont alimentés par des eaux pluviales récoltées à l’aide d’un système de collecteurs d’eau de pluie. Le premier étage est maintenant éclairé avec des ampoules LED qui consomment moins d’énergie et ont une durée de vie accrue.

Un panneau solaire de 10m² a également été installé pour compléter la production énergétique. Et enfin, ces travaux ont également permis de mettre en place une protection solaire pour réduire la température intérieure les jours de grande chaleur.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *